Notre cerveau est constitué de plusieurs milliards de cellules qui échangent en permanence des informations. Ces échanges provoquent l’émission de courants électriques faibles ; les ondes cérébrales. C’est la fréquence vibratoire de notre cerveau. Le rythme de ces ondes, mesuré en cycles par secondes, varie selon notre activité : éveil, apprentissage, repos, relaxation, sommeil léger, sommeil profond… Cette fréquence vibratoire se divise en 4 grandes phases qui correspondent aux différentes états psychanalytiques : conscient, subconscient et inconscient.

Les 4 différentes fréquences vibratoires émises par notre cerveau

Le rythme BETA

C’est le cycle de plein éveil. Celui dans lequel nous fonctionnons lorsque nous avons les yeux ouverts, que nous sommes dans le mouvement et l’action, que nous réfléchissons, étudions, apprenons, etc. Notre cerveau fonctionne alors à plein régime. L’encéphalogramme affiche un rythme compris entre 14 et 21 cycles par seconde dans les états d’hyperactivité. A cette fréquence, nous sollicitons plus souvent le même hémisphère ; le gauche dans la plupart des cas. Ce dernier privilégie le travail analytique et la réflexion limitant la perception intuitive, créative et globale de l’hémisphère droit. C’est la zone du conscient associé à tous les filtres culturels du mental et de l’ego (société, famille, éducation, croyances…), qui peut malheureusement parfois devenir le critique intérieur générateur de stress et d’anxiété.

Le rythme ALPHA

Ce cycle est celui du passage de l’éveil au sommeil léger. Il intervient lorsque nous prenons une position confortable non perturbée par une stimulation sensorielle extérieure, allongés, assis, les yeux fermés ou non. Souvent induit lors de séances de méditation, relaxation, yoga, sophrologie, massage et d’hypnose thérapeutique. Mais il intervient aussi plusieurs fois par jour lors de nos activités quotidiennes tel une soupape de sécurité afin d’éviter une surchauffe du cerveau. Dans ces moments-là, nous avons l’impression de « décrocher » un court instant de ce que nous sommes en train de faire. L’encéphalogramme affiche alors un ralentissement des ondes cérébrales oscillant entre 7 et 14 cycles par seconde. Il est intéressant de noter qu’à ce rythme, les deux hémisphères du cerveau arrivent à fonctionner ensemble dans une harmonie parfaite. C’est la phase où l’inconscient commence à ouvrir ses portes. Mais nous reviendrons un peu plus loin sur les avantages que nous offre le rythme ALPHA.

Le rythme THÊTA

Lorsque l’activité cérébrale se ralentit encore et que nous arrivons dans une zone qui oscille entre 4 et 7 cycles par seconde, nous pouvons dire que le cerveau fonctionne au rythme des ondes THÊTA. Ce rythme correspond à la phase du sommeil léger et la méditation profonde. C’est l’état des rêves où le conscient est encore un peu présent. Plus nous nous descendons dans ce rythme, plus le sommeil devient profond. Au niveau THÊTA
, nous trouvons aussi la zone correspondant au sommeil hypnotique et la zone d’insensibilité à la douleur. On en fait l’expérience lorsqu’on flotte dans l’état hypnagogique juste avant le sommeil ou l’état hypnopompique au réveil. Il permet d’accéder aux dimensions spirituelles, d’accélérer l’apprentissage, de guérir d’une maladie psychosomatique, d’accroître la créativité et l’introspection, d’enrichir la visualisation et d’améliorer la mémoire.

Le rythme DELTA

Le dernier et le plus lent des quatre cycles de fonctionnement de notre cerveau. Il correspond à la phase de sommeil très profond dit paradoxal, et à la zone de l’inconscient sans conscience. Il n’y a plus de rêves. Ici, notre fréquence vibratoire est en dessous de 4 cycles par seconde. Plus elle descend, plus nous sombrons dans des états qui s’approchent de la mort physique (1cycle par seconde). Dans cette zone, seules les fonctions vitales sont assurées par le cerveau. C’est une phase dans laquelle le corps est en repos total et se régénère en activant le processus de guérison profonde. Ce qui explique pourquoi le manque de sommeil peut nuire à notre santé.

Lorsque l’encéphalogramme affiche un tracé plat, cela signifie la mort cérébrale… n’ayant plus d’activité cérébrale, l’individu est considéré comme mort physiquement.

Le rythme ALPHA se décompose en 4 niveaux

Niveau 4 : très proche de l’état d’éveil, s’active d’une manière automatique dès que l’on prend une position de relâchement, soit confortablement installé dans un fauteuil ou allongé sur un lit, et que l’on ferme les yeux. A ce moment là, automatiquement notre cerveau ralentit les ondes cérébrales. Si nous persistons plus longtemps, nous sentons alors tout notre corps se détendre et se relâcher. Nous tendons alors vers le niveau 3 du rythme alpha.

Niveau 3 : notre mental est encore très actif ; nous sommes encore capables de penser à dix mille choses qui nous préoccupent. Puis vient le moment où nous avons le sentiment de lâcher prise, d’être bien.

Niveau 2 : à ce stade, nous serions presque incapables de savoir à quoi nous pensions auparavant. Juste après cette phase, nous sombrons encore un peu, nous glissons vers le niveau 1, le niveau de base du rythme alpha.

Niveau 1 : la porte de notre inconscient s’ouvre et se trouve encore en présence d’une partie consciente.

Sans même nous en rendre compte et parce que nous n’en sommes pas conscient, nous sombrons encore plus dans le sommeil là notre cerveau fonctionne en THÊTA
. Et c’est bien dommage, car juste avant cela, au niveau 1 du rythme ALPHA, il est possible de travailler par l’hypnose thérapeutique à la reprogrammation positive de l’inconscient.

Pourquoi le cycle des ondes ALPHA est important pour l’hypnose thérapeutique ?

C’est un cycle important car lorsque notre cerveau fonctionne au rythme BETA de plein éveil, plusieurs fois par jour et sans que nous en soyons vraiment conscients, il redescend quelques micro secondes seulement au niveau 4 et 3 des ondes ALPHA. Il s’agit d’un état naturel que nous connaissons tous lorsque notre esprit « décroche » vers un état de rêverie tout en gardant une part consciente. Ce mécanisme de sécurité est salutaire pour éviter la surchauffe. Mais ce qui est particulièrement intéressant, c’est que lorsque nous descendons au niveau 1 de ce rythme cérébral, les deux hémisphères de notre cerveau fonctionnent en parfaite harmonie ; l’hémisphère gauche est moins actif et le droit l’est plus qu’à l’état d’éveil. S’opère alors une synchronisation des ondes entre les deux hémisphères qui permet l’ouverture d’une porte entre conscient et inconscient. Le niveau 1 de la zone ALPHA est l’unique fréquence dans laquelle le conscient est en connexion directe avec l’inconscient.

Cet état modifié de conscience favorise particulièrement les capacités suivantes :

  • une meilleure concentration,
  • l’optimisation de notre mémoire,
  • la gestion de nos états de stress et émotionnels,
  • la prise de contrôle conscient du fonctionnement de notre corps, de nos organes, et de nos réactions physiologiques,
  • la prise de contrôle de nos habitudes et comportements,
  • la création de nouvelles habitudes plus positives et salutaires pour notre vie.

Lors de l’état modifié de conscience possible à ce niveau de la zone ALPHA, nous avons une vision plus globale des choses et donc une meilleure perception de tous nos sens. Nous sommes beaucoup plus à l’écoute de notre intuition, ce qui signifie que nous savons ce qu’il nous convient de faire au moment où il nous faut le faire. Notre mental est alors en « veilleuse », il n’interfère plus et nos choix sont alors plus justes car plus intuitifs. L’intuition pouvant se définir comme la faculté d’avoir accès à des informations qui sont hors de notre champ de perception mentale.

Le mental correspond au conditionnement généré par l’éducation, les normes sociétales, l’environnement familiale et social, et passe le plus clair de son temps à interpréter ce que nous voyons, entendons et sentons. Il agit donc comme un filtre ; il fabrique nos idéaux, croyances et certitudes et modifie souvent le réel. Actif dans la zone BETA, si nous ne le maîtrisons pas, il en arrive à nous gouverner avec ses angoisses et désirs.

Cet article intitulé : "Le cerveau" ( https://cecilericolleau.fr/comment-fonctionne-le-cerveau/) a été écrit par hypnose le 22 novembre 2016 et publié sur Cécile Ricolleau - Hypnologue - Thérapie Quantique.

Vous aimez cet article, partagez-le dans son intégralité en citant la source et l’auteur !!!